Guérir le mal de dos par la réalité virtuelle, une nouvelle méthode!

La FDA, l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, vient d’autoriser l’utilisation d’un système de réalité virtuelle pour traiter les maux de dos chroniques. La thérapie s’appelle EaseVRx. Elle a été développée par la société AppliedVR.

La FDA, l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, vient d’autoriser l’utilisation d’un système de réalité virtuelle pour traiter les maux de dos chroniques. La thérapie s’appelle EaseVRx. Elle a été développée par la société AppliedVR.

Un nouveau traitement

Aux États-Unis, il est désormais possible de soigner les maux de dos avec la réalité virtuelle (VR). Le 16 novembre, l’agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé la commercialisation d’un système immersif développé par la société AppliedVR. Appelé EaseVRx, il permet de réduire la douleur chez les patients âgés de plus de 18 ans et atteints de lombalgie chronique grâce à la thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

« L’autorisation d’aujourd’hui offre une option de traitement pour la réduction de la douleur qui n’inclut pas les analgésiques opioïdes », a déclaré Christopher M. Lotus, directeur par intérim du bureau des appareils de médecine neurologique et physique de la FDA.

Des résultats positifs

Pour autoriser ce traitement sur ordonnance, la FDA s’est appuyée sur une étude clinique portant sur 179 personnes souffrant de lombalgie chronique depuis au moins six mois. Ces derniers ont suivi deux programmes VR de huit semaines. Le premier est celui qui a été approuvé, tandis que le second est un programme en 2D n’utilisant pas les méthodes de thérapie cognitivo-comportementale.

A la fin du traitement, 66 % des participants ayant bénéficié du système EaseVRx ont indiqué une réduction de la douleur de plus de 30 %. Dans le second groupe, seulement 41 % ont signalé une telle réduction. Par ailleurs, 20,8 % des participants indépendamment des deux programmes ont indiqué être gêné par le casque et 9,7 % ont expliqué qu’ils avaient eu des nausées.

Apprendre à dissiper la douleur

Le système d’EaseVRx se compose d’un casque de réalité virtuelle et d’un casque audio qui amplifie le volume de la respiration des utilisateurs afin de les aider à réaliser des exercices de respiration. Le traitement est basé sur les principes de la thérapie cognitivo-comportementale.

Cette thérapie a pour objectif d’aider les patients à reconnaître et à comprendre les schémas de pensée et les émotions qu’ils ont lorsque la douleur devient trop difficile à supporter. Le traitement repose sur la relaxation et la distraction pour soulager la douleur. Elle vise à donner aux patients une meilleure perception des signaux internes afin qu’ils puissent prendre du recul sur leur condition.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dr. Kamal Ajam 🩺 (@kamalajammd)

De nouveaux horizons avec la réalité virtuelle

Ce n’est pas la première fois que l’administration américaine valide un traitement basé sur la réalité virtuelle : elle a déjà approuvé en octobre dernier la précommercialisation de « Luminopia One ». C’est un traitement visant à améliorer la vision chez les enfants atteints d’amblyopie.

Une affection communément appellee œil paresseux , qui est traitée de manière conventionnelle avec des lunettes combinées à des collyres. Cette thérapie conçue pour des enfants de 4 à 7 ans consiste à leur faire regarder des émissions de télévision et films thérapeutiquement modifiés pour améliorer leur vision.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis