Le prince Harry aveuglé par son amour pour Meghan Markle !

Personne n’avait accordé du crédit à la relation amoureuse entre le prince Harry et l’actrice américaine Meghan Markle. Mais force est de constater que le couple a survécu aux critiques jusqu’à leur mariage.

Prince Harry

Pourquoi autant de pessimisme concernant leur idylle ? En réalité, l’ex-actrice est accusée, suite à deux années d’union, d’avoir prémédité un futur divorce dans le but de s’enrichir sur le dos de son époux.

Ces accusations sont-elles avérées ? Nous vous disons ici tout ce qu’il y a à savoir à ce sujet.

Le coup d’éclat !

https://www.instagram.com/p/CDZN9SpH7Gp/?utm_source=ig_web_copy_link

Depuis leur départ pour l’étranger, rien ne va plus entre le couple et la famille royale. Effectivement, au cours du mois de janvier, les amoureux informaient le peuple britannique de leur désir de s’installer au Canada avec leur fils Archie. Par ailleurs, à travers ce départ, le couple princier renonçait également au titre d’altesse royale. Ce qu’il fit sans plus attendre en décembre 2019, avec la bénédiction du prince Charles, futur héritier du trône d’Angleterre et de la reine Elisabeth II.

Dès lors, les suspicions se mirent à enfler et ont même été longtemps véhiculées par des magazines comme Le journal de la femme, The Sun et Voici. En effet, de terribles accusations sont portées par le magazine Le journal de la femme. C’est ainsi qu’à travers l’un de ses articles, on peut lire que l’épouse du Prince Harry est traitée de fourbe. Il y est expliqué qu’elle a organisé de toutes pièces sa rencontre avec ce dernier afin de l’éloigner de sa famille et de profiter de lui.

En plus, l’emménagement au Canada a coûté une fortune au contribuable. Il est estimé à 600 000 livres soit 1,7 million de dollars canadiens. Ce qui a encore plus suscité la colère du peuple britannique et a considérablement envenimé les choses pour Meghan Markle au point que naisse l’expression le Megxit.

L’installation aux États-Unis

Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que le couple change d’avis peu de temps après avoir déménagé. Les deux amoureux ont à nouveau émis le souhait de partir le 31 mars 2020, mais cette fois, aux États-Unis, et plus précisément à Los Angeles, ville natale de Meghan Markle. En effet, cela a toujours été le rêve de la duchesse de revenir vivre dans cette ville afin de se rapprocher de sa mère Doria Loyce Ragland, qui y vit toujours. Tout le monde a été fortement attristé par cette nouvelle, surtout la famille du Prince Harry car cela est perçu comme la manifestation de l’emprise de Meghan Markle sur le concerné.

D’après le magazine Voici, ce déménagement était prévu depuis un certain temps. Cependant, les frontières du Canada fermaient et les vols entre les deux pays s’arrêtaient suite à la propagation du coronavirus. De ce fait, le prince Harry et sa femme devaient partir coûte que coûte pour éviter d’être bloqué sur le territoire canadien. Le président Donald Trump a bien voulu les recevoir sur le territoire américain à condition que le couple princier assure sa sécurité à ses propres frais. Quant au magazine The Sun, il déclarait grâce aux confidences d’un proche de l’actrice que cette dernière voulait aussi se rapprocher de son nouveau staff professionnel composé :

  • d’agents,
  • de chargés des relations publiques,
  • de chefs d’entreprise.

La duchesse a déjà de nombreux projets en cours pour sa nouvelle vie, comme écrire un livre sur son enfance et prêter sa voix au documentaire animalier Elephant produit par l’industrie cinématographique Disney. Ce projet fait écho à l’engagement de Meghan Markle depuis plusieurs années déjà à la cause des animaux.

En dehors de cela, le couple a changé de nom de famille depuis le 1er avril 2020 et s’appelle désormais Henry Charles Albert David Mountbatten-Windsor. Par ailleurs, si à son installation à Los Angeles, il apprit que le Prince Charles a été testé positif au Covid-19, il ne fut pas d’un très grand soutien, puisqu’il ne put même pas se déplacer. Heureusement que sa situation a très vite été déclarée stable. Le couple a d’ailleurs lui-même été confiné dans une résidence pour plus de précautions, a confié le magazine The Sun.