Le remake de Langrisser I et II remet au goût du jour le tactical RPG

Le rétrogaming connaît toujours autant d’adeptes. Je vous propose d’en apprendre plus sur Langrisser I et II.

Un petit rappel sur Langrisser I et II

Les opus Langrisser I et II sont un remake des deux titres de la licence du tactical RPG qui a connu son moment d’apogée. Autrefois concurrent de Fire Emblem, Langrisser I et II revient sur le terrain grâce au jeu mobile chinois Langrisser Mobile.

Il ne s’agit pas de l’unique remake pour le Japon. De plus, il s’agit réellement d’en rétrogaming qui ne va pas forcément plaire à ceux qui ne connaissent pas le parcours de la licence.

Pour en apprendre davantage, reportez vous ici.

Quelques incontournables sur Langrisser I et II

L’histoire est plutôt heroic fantasy à la sauce année 90. Il est permis d’entrer en totale immersion dans l’ère chevaleresque, la magie sous toutes ses coutures  avec des héros caricaturaux mais charmants.

Les illustrations reviennent à Satashi Urushihara. Le passionné peut toutefois retrouver des images plus actuelles qui demeurent génériques.

Le menu autorise ce type de choix. C’est aussi le cas pour les musiques signées Noriyuki Iwadare. Les variations oscillent de 1991 à notre époque actuelle.

Les points faibles de Langrisser I et II

Les modèles des personnages en lice ne sont pas enthousiasmants. Les héros et les unités rappellent furieusement ceux du jeu mobile.

Quant aux cinématiques apportées sur le jeu, elles font appel au récent chara-design. Cette option provoque une sorte de décalage si l’usager choisit l’ancien.

L’administration des sprites d’antan est rafraîchie par un look trop moderne provoquant un drôle de contraste. De plus, les dialogues bénéficient d’un doublage en japonais.

Dommage que les textes soient uniquement disponibles en anglais.

Quelques idées sur la quête de Langrisser I et II

La quête va porter sur la recherche de l’épée magique Langrisser. Cet outil est retenu prisonnier par un grand mal depuis trop de temps.

En parallèle, il faut accompagner le prince Ledin afin qu’il retrouve les clés de son royaume. Les 2 titres font partie d’un univers identique mais ils ont des chronologies distantes.

Même si l’ensemble relève du manichéisme, les personnages et le concept old-school sont les points forts de l’exploration. La série fournit plusieurs chemins pour les nombreux chapitres, notamment dans Langrisser II et comprend de multiples scénarios annexes.

Les mécaniques font appel à des ressentis d’époque. Les affrontements sont épiques et ils sont espacés par les dialogues. Néanmoins, le gameplay demeure robuste.

Le système de jeu est similaire pour I et II. Retrouvez plus d’instructions en cliquant sur ce lien.

Crédit Photo : nintendo.fr & actugaming.net


Avatar

Charlie Carteus

Ma mère m'a toujours dit : "Charlie, les jeux vidéos, c'est pas la vie !" ... Je suis content de lui dire aujourd’hui qu'elle avait tort. L'actualité Gaming, c'est bien ma vie maintenant, mon travail même ;)