Affaire agression de Kheira Hamraoui, la coéquipière de la footballeuse Aminata Diallo sort de garde à vue !

Depuis le mercredi 10 novembre 2021, cette affaire liée au football féminin ne cesse de défrayer les chroniques en France comme un peu partout dans le monde.

Depuis le mercredi 10 novembre 2021, cette affaire liée au football féminin ne cesse de défrayer les chroniques en France comme un peu partout dans le monde. Et jour après jour, l’histoire connaît de nouveaux rebondissements, même s’il subsiste encore quelques zones d’ombre. Et, c’est Aminata Diallo, coéquipière de la victime Kheira Hamraoui mise en garde à vue il y a quelques jours qui vient d’être relâchée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aminata_Diallo (@aminata_diallo_ad)

Sortie de garde à vue pour Aminata Diallo

Le 4 novembre 2021, Kheira Hamraoui et sa coéquipière du Paris Saint Germain Aminata Diallo, rentrant chez elles le soir, après un repas organisé par le reste de l’équipe, ont été agressées par deux hommes cagoulés. Sans jamais essayer de leur voler leur argent ou leur bien, les deux hommes se sont uniquement acharnés sur les jambes de Kheira Hamraoui à coup de barre de fer. Mais heureusement, la jeune femme s’en sort avec seulement quelques points de suture.

Mais à la grande surprise de tous, Aminata Diallo a été arrêtée et mise en garde à vue le mercredi 10 novembre au sujet de cette histoire rocambolesque concernant sa partenaire sur le terrain.

Après 36 heures de garde à vue, la joueuse de 26 ans est finalement ressortie hier. En effet, le parquet de Versailles a estimé que sa garde à vue n’a pas révélé d’éléments à charge contre elle pouvant entraîner un déferrement. Toutefois, selon le média Le Parisien, l’enquête n’est pas pour autant terminée.

Aminata Diallo conteste formellement les accusations

Ce vendredi, après être sortie de garde à vue, la jeune joueuse de 26 ans a également tenu à s’exprimer via un communiqué de son avocat. Ce communiqué affirme que la joueuse du Paris Saint Germain « a appris avec stupéfaction qu’elle est soupçonnée d’être liée à l’agression dont elle et sa coéquipière ont été victimes le 4 novembre dernier. Elle conteste formellement ces accusations ».

L’avocat Me Mourad Battikh poursuit en déclarant qu’ « Aminata Diallo déplore la mise en scène parfaitement artificielle d’une rivalité entre elle et Kheira Hamraoui qui justifierait qu’elle se soit prise à sa coéquipière. Cette théorie ne correspond en rien à la véritable nature de leur relation ». L’avocat écarte ainsi d’un revers de main l’hypothèse d’un guet-apens orchestré par sa cliente, concurrente directe d’Hamraoui en club et en sélection.

D’autres pistes sont envisagées par les enquêteurs

Aminata Diallo a été relâchée sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle. Mais l’affaire n’est pas encore close, car le parquet de Versailles poursuit toujours les investigations. L’avocat Me Mourad Battikh estime même : « d’autres pistes bien plus sérieuses sont à ce jour envisagées par les enquêteurs n’impliquant nullement ma cliente ». D’après Le Parisien, une enquête judiciaire devrait être ouverte dans les jours à venir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aminata_Diallo (@aminata_diallo_ad)

La FFF décline le report de match demandé par le PSG

Dans toute cette tempête médiatique, le PSG devait préparer le choc au sommet du championnat de France féminin contre l’Olympique Lyonnais, devant avoir lieu ce dimanche à 21 heures. Fortement bousculé à tous les niveaux par cette affaire, le club parisien a donc demandé vendredi le report du match auprès de la Fédération Française de Football (FFF). Toutefois, cette requête tardive a été rejetée et la rencontre aura bel et bien lieu ce dimanche.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis