Comment fabriquer un séchoir à plante et à fleur aromatique ?

Pour faire sécher des plantes à tisanes, des fleurs ornementales ou des herbes aromatiques, certaines personnes utilisent un déshydrateur alimentaire. Cet outil permet sans conteste d’accélérer le séchage mais son prix élevé peut constituer un frein à son achat.

Pour faire sécher des plantes à tisanes, des fleurs ornementales ou des herbes aromatiques, certaines personnes utilisent un déshydrateur alimentaire. Cet outil permet sans conteste d’accélérer le séchage mais son prix élevé peut constituer un frein à son achat. Comme alternative plus simple et plus économique, il est possible de fabriquer soi-même un séchoir à végétaux, même en n’étant pas très bon bricoleur. Les phases à respecter pour y arriver sont très faciles.

Les matériaux nécessaires à la fabrication du séchoir

Pour un séchoir à plante et à fleur aromatique fait maison, le matériel nécessaire n’est pas du tout compliqué à trouver. Il s’agit de petites choses auxquelles nous recourons très souvent au quotidien.

Il faut en premier lieu un cercle en métal de solide et de taille moyenne, sur lequel peuvent se fixer facilement des ficelles. C’est ce métal qui servira de support à toute notre entreprise de séchoir à plante. En second lieu, il faut une bobine de coton macramé, accompagnée d’une paire de ciseaux. Il faut aussi quelques perles de bois, des crochets en métal, des étiquettes kraft et du fil doré. Il ne faut pas oublier l’anneau en bois et les herbes, fleurs et aromates à sécher.

L’étape d’agencement des cordes et de réalisation des nœuds du séchoir

Dans un premier temps, il faut découper quelques ficelles de la bobine de coton. Il faut découper 4 fois 2 ficelles de 2,5m chacune. Ensuite, il faut prendre 2 ficelles et les plier en 2. Il faudra après ça réaliser deux boucles autour du cercle en métal pour les nouer. Dans un second temps, Il faut resserrer côte à côte, les deux brins de corde précédemment noués. Un nœud plat ou un nœud macramé sur 5cm environ est ensuite effectué.

Pour cela, on rassemble les 2 précédentes cordes centrales sur lesquelles 2 nouvelles cordes seront nouées. Le fil positionné à gauche est passé devant les 2 fils intérieurs et derrière le fil positionné à la droite. Le fil droit quant à lui qui est aussi passé derrière les 2 fils intérieurs et dans l’interstice, pour revenir devant le fil gauche. On termine enfin cette première étape par le serrage ces deux fils pour obtenir un autre nœud.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par Aurore M. (@auroremontv)

L’étape de consolidation des fils et de finalisation du séchoir

Pour cette série d’indications, il faut d’une part mettre une perle de bois sur les 2 fils intérieurs et continuer de la même manière à faire des points de macramé sur environ 5 autres centimètres maintenant. Il faut d’autre part prendre soin de reprendre depuis la première étape la même opération sur 3 autres côtés du cercle. Et, on peut y mettre autant de perles qu’on le souhaite.

Un gros nœud sera par la suite réalisé au milieu du cercle en métal qui assemblera toutes les cordes.  Ce nœud de cordes devra être fixé à un anneau en bois, dans le but d’accrocher la suspension.

Enfin, il faut nouer les herbes, plantes ou fleurs grâce à du fil doré et insérer sur le dernier nœud une étiquette kraft. L’étiquette permettra de noter le nom de la plante ou fleur afin d’éviter l’oubli. Le tout est accroché à la suspension grâce à un crochet.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis