Covid 19 : Assistons-nous à une nouvelle vague de contaminations en France depuis juillet ?

Il est assez tôt pour penser à une cinquième vague d’épidémie, mais le constat est que l’hiver est le moment où le Covid-19 est susceptible de se propager plus facilement. Vu les nouvelles statistiques, assistons-nous à une nouvelle vague de contaminations en France depuis juillet ?

Il est assez tôt pour penser à une cinquième vague d’épidémie, mais le constat est que l’hiver est le moment où le Covid-19 est susceptible de se propager plus facilement. Vu les nouvelles statistiques, assistons-nous à une nouvelle vague de contaminations en France depuis juillet ?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by World Health Organization (@who)

Coronavirus : le taux de contamination en France est à la hausse en seulement une semaine

Faut-il comprendre de cette hausse, le début de la cinquième vague d’épidémie ? Il est assez tôt pour tirer des conclusions. Ce mercredi, le nombre de contaminations est beaucoup plus supérieur aux nombre détectés mercredi dernier. De façon plus claire, la courbe d’infection au Covid-19 remonte. Le nombre moyen de contaminations mercredi a augmenté de 4,1% en 7 jours pour atteindre plus de 4 400 cas. C’est un niveau bas, mais beaucoup plus grand que la vague après que le dernier confinement soit terminé vers juin.

En parallèle, comme le précise Covidtracker qui collecte et agrège les statistiques épidémiques, le nombre de tests en France est stable. En d’autres termes, l’augmentation des cas n’a rien à voir avec l’augmentation des tests. « Par conséquent, l’activité épidémique risque de continuer à s’intensifier », a déclaré Guillaume Rozier, le créateur du site, sur Twitter. Ce n’est pas si étonnant, car l’on a remarqué lors de l’hiver dernier que la température faible et l’humidité avaient favorisé une forte propagation du Covid-19.

Coronavirus : les prochains jours sont décisifs

Les jours à venir seront décisifs. Ils permettront de savoir si cette hausse de cas du covid-19 va durer assez longtemps ou si le nombre va rechuter. La fin des tests gratuits de confort annoncé le 15 octobre, pourrait fausser les statistiques de l’épidémie. Selon Covidtracker, « les indicateurs de santé (hospitalisations, décès) sont toujours en baisse ou en stabilisation », a déclaré Guillaume Rozier.

Il faut donc s’attendre à toutes les éventualités d’ici la fin de semaine à voir les nouvelles statistiques. Peut-être qu’on parlera d’une cinquième vague de vaccin ou non. De toute façon, il est encore tôt pour en parler.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by World Health Organization (@who)

Coronavirus : l’augmentation des cas mettra-t-elle fin aux restrictions sanitaires récemment levées ?

Lundi, les élèves de Lozelle devront à nouveau porter des masques en classe deux semaines seulement après la levée de cette restriction. La raison de cette décision n’est pas un mystère : l’incidence du coronavirus était inférieure à 50 la semaine passée, et a maintenant grimpé à 105 jeudi, établissant un record métropolitain. Selon les données de la direction générale de la santé publique, le nombre de contaminations a augmenté de 268 % en 7 jours.

Ce chiffre est à relativiser, car il existe deux principaux biais dans ce secteur : la population est faible et l’incidence initiale est très faible. En fait, un seul cluster peut provoquer une flambée. Néanmoins, même au niveau national, cette baisse semble terminée. Après quelques jours de stagnation, le nombre de contamination, l’incidence et le taux auquel la maladie se reproduit progressent légèrement.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis