Des traitements plus courts pour lutter contre les formes les plus graves de tuberculose !

Les conclusions de l’essai clinique TB-PRACTECAL révèlent que les traitements plus courts de la TB-MR sont meilleurs que les traitements standards actuels. Plus de précision pour vous.

Les conclusions de l’essai clinique TB-PRACTECAL révèlent que les traitements plus courts de la TB-MR sont meilleurs que les traitements standards actuels. Plus de précision pour vous.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ☤ (@fisiolanasife)

Traitements plus courts pour lutter contre les formes les plus graves de tuberculose

Une expérience clinique réalisée par Médecins Sans Frontières (MSF) a montré qu’un nouveau régime de traitement oral complet de 6 mois est beaucoup plus fiable et efficace que le traitement standard actuel de cette maladie. Cela concerne particulièrement les individus atteints des formes de tuberculose multi résistante, pour lesquels la plupart des antibiotiques ne sont plus efficaces.

Ces résultats offrent un nouvel espoir pour les patients tuberculeux résistants aux médicaments. Les personnes malades ne seront plus contraintes de suivre un traitement à long terme (jusqu’à 20 mois) qui comprend des injections douloureuses susceptibles de créer de graves effets indésirables. Ces traitements pénibles ne peuvent guérir que la moitié des patients et créent des effets dévastateurs sur la santé physique et mentale des personnes malades.

MSF a annoncé ces résultats lors du 52e Congrès mondial de la santé pulmonaire et envisage de les publier dans des revues scientifiques plus tard cette année. MSF compte aussi partager ses données avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avant de réviser ses directives de traitement de la TB-MR pour influencer les politiques nationales et, en fin de compte, la gestion clinique.

Des résultats prometteurs

TB-PRACTECAL fait partir des premiers essais cliniques, contrôlé et randomisé, à prouver l’efficacité ainsi que l’innocuité du traitement oral de la tuberculose pharmacorésistante.

L’essai clinique a évalué l’efficacité d’un traitement réalisé durant 6 mois constitué de bédaquinoléine, de prétomanide, de linézolide et de moxifloxacine (BPaLM) par rapport aux normes de soins actuelles. L’essai a été mené sur un total de 552 personnes malades, dont 301 ont été inclus dans l’analyse à ce stade.

Les expériences cliniques de phase II/III ont montré que le nouveau protocole est bien efficace contre la tuberculose pharmaco-résistante. 89 % des personnes malades de ce groupe qui recevaient le BPaLM ont été guéris, tandis que, seulement 52 % des patients du groupe recevant le traitement standard ont été guéris.

Malheureusement, cinq patients du groupe témoin sont morts de tuberculose ou d’effets indésirables du traitement, alors qu’il n’y avait aucun enregistrement de décès chez les patients recevant le nouveau traitement. De plus, les résultats ont montré que l’incidence des effets secondaires du nouveau médicament était significativement réduite ; 80 % des patients n’avaient pas d’effets secondaires évidents, contre 40 % du groupe témoin.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Redenftb Redenftb (@redenftb)

Disponibilité du traitement antituberculeux

MSF espère que ces résultats de recherches aideront à soutenir la révision des recommandations thérapeutiques mondiales pour inclure des options de traitement plus légères. Ces résultats devraient conduire à des changements dans la gestion clinique.

Médecins Sans Frontières envisage de travailler en étroite collaboration avec le Projet National Tuberculose, le ministère de la Santé et plusieurs autres acteurs importants pour s’assurer que les patients reçoivent ce traitement dans les plus brefs délais.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis