Depuis déjà le mois de décembre, les Loot Boxes ou ces « pochettes-surprises » monnayables sèment le désaccord un peu partout. Aujourd’hui encore, j’ai le malheur de vous informer que ce concept pourrait être à l’origine d’un bras de fer juridique qui subsiste entre EA et la Belgique.

La justice belge pourrait avoir son mot à dire sur l’avenir des Loot boxes

Les « loot boxes » continuent de créer la polémique. C’est justement ce qui se passe actuellement en Belgique. Dans ce pays, la commission des jeux de hasard a décidé de saisir le parquet pour pointer du doigt le fait qu’Electronic Arts insiste sur le fait de garder les loot boxes dans FIFA 18 et 19.

Toute cette zizanie peut aujourd’hui être à l’origine d’une bataille judiciaire qui aura lieu entre Belgique et EA.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le concept des Loot Boxes gêne la Commission des jeux de hasard. Cela, parce qu’à un moment où à un autre, il force les joueurs à débourser de l’argent pour pouvoir accéder à des caisses de butin aléatoire.

Pour la commission, ceci est une pratique pas très catholique étant donné que beaucoup d’enfants et de jeunes jouent aux FIFA 18 et 19. En tout cas, c’est ce qu’a relayé le quotidien Nieuwsblad. À cause de tout cela, actuellement le parquet bruxellois a fait en sorte d’ouvrir une enquête à l’encontre d’Electronic Arts, l’éditeur de jeu américain.

Les avis concernant les concepts comme loot boxes

Il est à rappeler qu’il y a quelques mois de cela, Koen Geens, le ministre de la Justice a déjà donné son avis concernant les concepts semblables aux loot Boxes. Dans l’une de ses phrases, il a été extrêmement clair.

Le personnage politique a expliqué que « mixer du jeu d’argent et des jeux vidéo, spécialement pour un public jeune, est dangereux pour la santé mentale des enfants. »

Cet avis, le ministre l’a donné après l’étude de quatre jeux à savoir FIFA 18, Overwatch, Counter-Strike : Global Offensive et Star Wars Battlefront II. Cette étude a dévoilé que le système de Overwatch, FIFA 18, Counter-Strike : Global Offensive est illicite.

En dehors du ministre, Peter Naessens, le directeur de la commission a aussi fait quelques déclarations sur ce concept. Il a expliqué que dans les jeux utilisant les loot boxes, les joueurs subissent une tromperie, et cela, sans aucune mesure de protection. Pour lui, ce concept n’est pas bon pour les enfants et les personnes vulnérables.

Ainsi, il souhaite donc que les fabricants de jeux mettent fin à cette pratique.

 

Crédit Photo : journaldugeek.com & fr.ign.com

 

J’ai toutes les consoles, je teste plus de 3 jeux par jour, je vous donne de l’actu, des soluces et des astuces qu’il vous manquent pour avancer … oui j’aime le gaming, j’avoue tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.