Manifestations anti-pass : plus de 15 000 manifestants dans les rues dans toute la France !

Décidément, la grogne ne faiblit pas en ce qui concerne les mesures prises par le gouvernement dans la gestion de la Covid-19. Bien qu’étant en baisse, on pouvait encore compter des centaines de milliers de manifestants dans les rues à travers le pays ce samedi pour protester contre la mise en place du pass-sanitaire. 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran quant à lui tempère sur les chiffres et affirme que les réticences face au pass-sanitaire sont en train de tomber, mais ce n’est pas ce qui a été observé dans la rue.   

Un samedi presque comme les autres

Les avis sont partagés sur l’opportunité de la mise en place du pass-sanitaire à travers le pays. Pour certains, la mesure est trop coercitive et restreint les libertés personnelles. Le gouvernement tablait sur une baisse du mouvement à travers le pays, mais les chiffres enregistrés dans les grandes villes témoignent de la colère des populations. 

Rien qu’à Paris, la Préfecture a comptabilisé plus de 14 500 manifestants répartis dans 4 cortèges qui se sont élancés vers 13 h ce samedi. Si on peut se réjouir de la tenue pacifique des mouvements de protestations dans la capitale, cela n’a pas été le cas partout en France où des débordements ont été enregistrés. 

À Rouen, des incidents majeurs ont éclaté pendant les manifestations anti-pass sanitaires. Les services de Police de la ville ont dû intervenir pour disperser les manifestants qui avaient stationné devant France 3 Normandie pour scander des slogans hostiles. 

Plusieurs arrestations ont également été faites à travers le pays lors de cette seule journée de protestation. Selon les informations fournies par le ministère de l’Intérieur, 16 interpellations ont été faites à travers le pays. Malheureusement, on déplore aussi des blessures sur 3 fonctionnaires de police.

En tout, environ 160 000 personnes étaient dans les rues du pays ce samedi pour participer aux mouvements de protestation contre la mise en place du pass-sanitaire. La semaine dernière, ils étaient plus de 175 000 à manifester. De là à dire que la manifestation s’essouffle, la conclusion serait trop hâtive. 

Cependant, du côté du gouvernement, cette baisse de l’ampleur des manifestations est déjà une source de satisfaction. Pour le ministre de la Santé Olivier Véran, les mouvements anti-pass et anti-vax vit déjà ses dernières heures.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Florian Philippot (@f_philippot)

Des soutiens de taille pour le mouvement anti-pass sanitaire

Des personnalités de la vie politique française apportent leur soutien aux manifestations contre les mesures de restrictions qu’impose l’État à travers le pass-sanitaire. Le dernier en date est l’ancien député européen et vice-président du Front National Florian Philippot qui semble clairement prendre parti pour les manifestants. 

Dans un Tweet, l’homme politique montre une photo assez expressive d’une foule de manifestants. Il prévoit même d’organiser un grand événement, le 4 septembre, pour dit-il, renforcer la mobilisation. 

Pour le moment, le mouvement ne semble pas encore faiblir et de nombreux affrontements entre pro et anti pass-sanitaire ont éclatés faisant des blessés. En attendant l’issue de ces manifestations, la police tente çà et là de contenir les protestataires pour éviter que le pire arrive.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis