Parti socialiste : la candidature de Yan Chantrel soutenue par le parti pour les élections des sénateurs des Français de l’étranger à la place de celle de Ségolène Royal !

Après une longue attente, le Parti socialiste investit enfin Yan Chantrel pour le compte des prochaines sénatoriales des Français de l’étranger. L’élu à l’Assemblée des Français de l’étranger est préféré à l’ancienne ministre de l’Écologie Ségolène Royal.

Le suspens a duré plus que prévu. Cependant, une candidature a été finalement retenue. C’est Yan Chantrel qui bénéficiera du soutien du Parti socialiste lors des prochaines élections des sénateurs des Français de l’étranger. Cette décision a été prise le 6 septembre, à dix jours du scrutin selon l’information relayée par Figaro. Ce scrutin aura lieu le 26 septembre prochain.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yan Chantrel (@yanchantrel)

« La liste de Yan Chantrel nous semblait être plus conforme »

Les responsables du parti ont jugé la candidature de Yan Chantrel idéale pour convaincre la gauche. « Nous sommes un parti démocratique dans lequel il y a eu un débat, long, au cours duquel quatre candidats se sont présentés. Et en fonction de ce que chacun a pu apporter, en fonction aussi du choix des militants des Français de l’étranger, le choix a été d’investir Yan Chantrel. Ce qui n’enlève rien aux qualités des autres. Mais à un moment, un parti politique c’est aussi pour dire qui doit y aller finalement sous nos couleurs », explique ainsi le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure sur Public Sénat.

Contacté par le même média, Corinne Narassiguin, secrétaire national du PS confie que cette décision a été prise à l’unanimité par la commission nationale d’investiture. « C’était important. On ne pouvait pas avoir cette élection sans que le parti dise clairement quel est son choix. La liste de Yan Chantrel nous semblait être plus conforme à la direction qu’on souhaite prendre », précise-t-il. La commission nationale d’investiture reprocherait à la liste de Ségolène Royale la présence d’un élu proche de François Fillon qui est incompatible avec la ligne du PS.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yan Chantrel (@yanchantrel)

Ségolène Royal promet d’aller jusqu’au bout

L’ancienne ministre de l’Écologie se désole de ce choix fait par le parti et décide de se présenter comme une liste indépendante. « Je n’ai pas l’habitude de laisser tomber mes équipes et ce n’est pas les appareils politiques qui font une élection », a-t-elle déclaré.

Elle affirme que ce choix « est une décision de division et d’humiliation inutile et en décalage complet avec les aspirations à l’unité pour résoudre les lourds problèmes des Français à l’étranger et nuisible à l’ensemble du mouvement de gauche ».

En revanche, de l’autre côté, le candidat investi exprime sa satisfaction et parle d’un rejet de parachutage. « Nous accueillons avec satisfaction cette décision qui permet de clarifier la situation entre les trois listes qui avaient sollicité ce soutien. Ce choix vient surtout consacrer le rejet par l’immense majorité des grands électeurs de gauche de toute candidature parachutée et la reconnaissance du travail que nous menons de longue date en tant qu’élus locaux, aux quatre coins du monde », a-t-il déclaré à travers un communiqué publié. Il sied de rappeler que la liste de Yan Chantrel aura en face d’elle celle d’EELV et celle de la droite.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis