Présidentielle 2022 : la présidente du Rassemblement National se présente en défenseur des libertés !

Dans un discours caractérisé par des revendications identitaires, Marine Le Pen a souligné que la présidentielle de 2022 sera un choix de civilisation.

Dans un discours caractérisé par des revendications identitaires, Marine Le Pen a souligné que la présidentielle de 2022 sera un choix de civilisation. Toujours engagée dans la course à l’Élysée, la présidente du Rassemblement National s’improvise comme l’avocate des libertés et ses ambitions de faire en sorte que les français puissent vivre comme les français.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marine Le Pen (@marine_lepen)

Les droits français passent avant tout

En revêtant la toge de la présidente des libertés françaises, Marine Le Pen fait passer la France avant toute autre question dans son programme politique. Elle a fait la promesse de la gratuité des trains aux étudiants et les jeunes travailleurs. De même, il s’est attaqué au passe sanitaire qui constitue pour elle, « une atteinte disproportionnée à la liberté, même si nous ne sommes pas contre la vaccination contre covid-19 ».

Évoquant les zèles de l’Union européenne, Marine Le Pen a notamment déploré la dictature de cette institution continentale. Une fois élue, elle promet graver la ‘’supériorité du droit français sur le droit international’’ dans la constitution, après referendum. « Les décisions internationales contraires à un principe constitutionnel resteront simplement inappliquées », a-t-elle précisé.

Elle promet également libérer les jeunes filles du joug obscurantiste des ‘’talibans de l’intérieur. La patronne du RN proposera dans cette perspective que des personnes condamnées pour outrages sexistes soient inscrites au fichier des criminels et délinquants sexuels. À savoir que les féministes, par leur silence fréquent, sont régulièrement ciblés par le polémiste Zemmour.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Marine Le Pen (@marine_lepen)

Les français doivent jouir de la citoyenneté française

Marine Le Pen a déclaré au cours de la rentrée de Var que la présidentielle de 2022 sera d’une grande particularité. « La présidentielle de 2022 ne sera pas seulement un choix de société, comme ont pu l’être les précédents scrutins. Ce sera un choix de civilisation », a-t-elle martelé sous le regard des sympathisants et militants réunis dans le théâtre romain de la ville.

En effet, pour qui connait Marine Le Pen doit savoir la caractériser par son intransigeance face aux politiques migratoires. Pour cette dernière, il y aura deux possibilités en 2022. « Soit la dilution de la France par déconstruction et submersion (migratoire), soit le sursaut salutaire qui fera entrer la France dans le troisième millénaire autour de l’idée de Nation », a-t-elle démontré. Cette évocation dont fait cas la patronne du RN relève sans doute d’une théorie du grand remplacement de la population européenne par une population immigrée’ élaborée par Éric Zemmour. « Nous arrivons au grand carrefour dont une voie conduit à l’abîme et l’autre au sommet », a souligné Marine Le Pen.

Sur la question de l’immigration, la candidate promet rédiger un projet de loi qu’elle présentera en début du mois d’octobre et qui sera voté par un referendum si elle parvenait à être élue. « En France, les Français ont le droit de vivre comme des Français. Les délinquants seront mis hors d’état de nuire, les délinquants français en prison, les délinquants étrangers en avion ».

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis