Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse la présidente de la région Ile-de-France a le vent en poupe !

La présidente de la région Ile-de-France ratisse largement le terrain. Distancée dans les sondages par Xavier Bertrand il y a quelques mois, Valérie Pécresse rattrape son retard et se trouve au coude à coude désormais avec le président des Hauts-de-France.

À droite, c’est Valérie Pécresse qui domine les débats. En effet, au sein de LR, nul ne pourra affirmer avec certitude si une primaire sera organisée pour départager les candidats. Ainsi, à huit mois des élections, l’horizon reste encore sombre.

De même, actuellement aucun candidat ne semble se démarquer du lot par sa popularité. Xavier Bertrand qui dominait la course devant les autres candidats a vu son avance se fondre en quelques mois. Il est désormais au coude à coude avec la présidente de l’Ile-de-France qui a le vent en poupe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)

Valérie Pécresse fait une remontée spectaculaire

À l’annonce de sa candidature le 22 juillet 2021, la présidente de la région de l’Ile-de-France n’était créditée que de 11 % d’intentions de vote contre 14 % pour Xavier Bertrand selon les sondages. Ce dernier s’est affiché très tôt.

Le président des Hauts-de-France s’est déjà déclaré candidat depuis le mois de mars. Il a ainsi profité de sa présence sur le terrain pour se faire une réputation auprès des sympathisants de la droite. Avec son avance dans les intentions de vote, certains le considèrent déjà comme le candidat légitime de la droite.

Cependant, c’est sans compter avec la présidente de l’Ile-de-France qui déjoue actuellement les pronostics. De 11 % d’intentions de vote en juillet, Valérie passe à 13 % en août. D’après les derniers sondages réalisés, l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur est actuellement à 14 % d’intentions de vote en ce début de septembre.

Elle est devenue la candidate la plus appréciée auprès des sympathisants de la droite et recolle à Xavier Bertrand dans les sondages. Mieux, elle pourrait même dépasser ce dernier dans les jours à venir.

Le résultat d’une contre-offensive stratégique

Cette remontée impressionnante de Valérie Pécresse est le fruit d’une vaste contre-offensive qu’elle a menée tout au long de l’été. La présidente de l’Ile-de-France a su trouver la faille qu’il faut pour bien orienter sa lutte. En effet, le refus de Xavier Bertrand de participer à une primaire semble ne plus enchanter une bonne partie des sympathisants de la droite.

Ce refus considéré comme une fuite en avant par Pécresse a bien eu son écho auprès de sympathisants. De même, la présidente de l’Ile-de-France est hyper présente sur le terrain avec ses propositions de réforme qui semblent convaincre de plus en plus les électeurs.

Elle effectue des déplacements quotidiens et glane au passage des soutiens des élus communaux de la droite.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)

« Touche pas à ma primaire, ou je fais un malheur »

C’est la nouvelle opération dans laquelle se lance Valérie Pécresse. Au sein de LR, les règles du jeu changent quotidiennement.

D’après l’accord passé entre la direction du parti Les Républicains et la présidente du mouvement « Libres », si personne ne tue le match jusqu’au 1er septembre, une primaire sera organisée pour départager les candidats. Nous sommes au 3 septembre, et personne n’a encore tué le match.

Valérie Pécresse tient donc à cet accord et réclame une primaire. Elle précise : « je ne suis pas candidate à la primaire, je suis candidate à la présidentielle ». Si une primaire n’est pas organisée, elle pourrait ainsi faire comme Xavier Bertrand.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis