Valérie Pécresse sort les crocs et s’arme pour la présidentielle de 2022 !

 

Valérie Pécresse est l’une des personnalités qui a déjà annoncé sa candidature pour la primaire afin de représenter la droite pour la présidentielle de 2022. Depuis son entrée dans la course, la présidente d’Ile-de-France multiplie les déplacements dans tout l’Hexagone afin de rassembler des soutiens autour de sa candidature. Elle ne compte pas laisser son adversaire Xavier Bertrand se positionner seul sur le terrain.

La campagne électorale bat déjà son plein chez Valérie Pécresse. Candidate et considérée comme l’une des favorites de la primaire à droite, l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et du Budget est très active sur le terrain. Depuis sa déclaration de candidature le 22 juillet 2021, la présidente d’Ile-de-France ne se donne plus de repos. Son objectif est de réussir à ravir la vedette à son rival Xavier Bertrand en tant que la candidate légitime de la droite.

Un marathon de Valérie sur le terrain

Présente dans les Puy-de-Dôme pour aborder des questions agricoles, à Palavas-les-Flots pour des propositions sur la sécurité, à Menton pour parler de l’immigration, Valérie Pécresse mène une tournée estivale intense. Depuis quelques semaines, la présidente de la région Ile-de-France dispose d’un agenda bien chargé. Elle quadrille parfaitement le terrain avec deux à trois déplacements par semaine. 

Le point d’orgue est le rassemblement prévu le 28 août avec son mouvement « Libres » en Corrèze. Ce grand rendez-vous sera l’occasion pour l’ancienne ministre de livrer un discours de campagne. Lors de ses déplacements, elle ne rate pas l’opportunité de rencontrer les élus Républicains afin d’obtenir les parrainages. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)

Prendre une longueur d’avance sur les adversaires

Afin d’obtenir le quitus pour représenter la droite à la présidentielle de 2022, Valérie Pécresse doit absolument surclasser ses concurrents. Dans sa ligne de mire se trouve le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand. Ce dernier avait déclaré sa candidature très tôt dès le mars 2021. Mieux, selon les intentions de vote, il est le mieux placé parmi les candidats de la droite. 

Au vu de cette tendance, Valérie Pécresse n’a plus de temps à perdre dans les semaines à venir. Non seulement elle doit rattraper son retard sur Xavier Bertrand, mais elle doit également prendre une longue d’avance sur ses autres potentiels concurrents. En effet, en dehors du président des Hauts-de-France, elle doit également faire face à des figures telles que l’ancien commissaire européen, Michel Barnier et le député des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)

Des propositions de réformes prometteuses 

« L’un des objectifs est de mieux faire connaître Valérie et ses propositions »

, a déclaré Patrick Stefanini. La présidente d’Ile-de-France ne compte pas uniquement se faire voir sur le terrain. Elle veut aussi s’afficher avec ses discours et ses nombreuses propositions. L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy se démarque de la radicalité dont font preuve ses rivaux. 

Elle se présente comme la candidate la plus libérale. Pour rester fidèle à ses discours, elle s’inscrit dans la droite ligne des élections régionales. Son projet prend en compte presque tous les domaines, notamment les sujets pertinents. Une fois élue, elle compte mettre en application toutes ses réformes promises. 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis