VIDÉO TEST : Bayonetta sur PS3

Après un petit jour d’attente (Dailymotion a fait vite :D), voici notre vidéo test sur le jeu du début d’année. Ce titre développé par Platinum Games, connu avec Mad World (Wii), est une petite bombe qui vient titillé les grands que sont Devil May Cry ou Ninja Gaiden. Grâce à la vidéo vous allez pouvoir découvrir nos avis et toutes les possibilités offertes par ce jeu. Vous verrez aussi diverses phases de jeu qui font que l’on ne s’ennuie jamais.

Mais comme d’habitude, voici un résumé :

Scénario:

Je l’ai rapidement expliqué lors de la vidéo des premiers pas, nous y revenons aussi rapidement dans la vidéo mais je vais quand même pour refaire un topo. Nous jouons donc une sorcière (une membre du clan de l’Umbra) du nom de Bayonetta. Celle-ci est pourchassée sans arrêt par des anges (membres du clan des Lumen) et comme vous pouvez vous en doutez, elle va leur défoncer la gue*** !

Alors pourquoi les gentils veulent tuer la méchante ? C’est tout con :  au cours des siècles les anges et les sorcières ont vécu « en harmonie » mais des tensions ont fait que cette paix cesse. Une guerre a donc débuté et les sorcières prirent le dessus dans un premier temps. Cependant les Lumen se rangèrent du côté des humains et ils ne firent qu’une bouchée des sorcières. Mais une résiste encore face à l’envahisseur grâce à de la potion des pouvoirs magiques définis comme exceptionnels par les anges.

Dans le jeu, on recherche donc des informations à propos de notre passé car Bayonetta à un sacré trou de mémoire. D’autres personnages viennent nous aider (comme Rodin, que nous nommons le Black dans la vidéo) ou nous embêter … Toutes ces rencontres nous permettent d’en apprendre plus sur Bayonetta et nous avons donc envie d’aller jusqu’à la fin pour découvrir tous les secrets.

Gameplay :

Le producteur, Yusuke Hashimoto, et le directeur, Hideki Kamiya, du jeu sont des maitres en la matière de beat’em all. En effet, ils ont déjà bossé sur des Devil May Cry ou Mad World. On retrouve donc une grande qualité de gameplay dans ce titre avec un riche éventail de combos. De plus diverses armes sont disponibles et on peut les attribuer soit aux mains soit aux pieds (vous verrez cela). Deux types de styles de combat sont ainsi possibles : on attribue les pistolets dans le premier et une épée avec des fusils à pompes dans le second. Toutes ces possibilités nous permettent d’enrichir énormément le gameplay car chacun aura sa propre façon de jouer.

Ensuite divers combos très stylés sont à débloquer à l’aide des auréoles (les anneaux à la Sonic) laissées à la mort des anges. Des objets pour nous défendre … sont aussi achetables et cela rend le jeu encore meilleur.

Graphismes :

Ce fut une des choses les plus critiqués ! Pour rappel certains crient sur le fait que la version Xbox 360 soit meilleure que la version PS3. Cela est dû à un framerate plus bas sur cette dernière… A vrai dire, comme nous avons les deux versions, nous pouvons affirmer que nous n’avons vu aucune différence flagrante entre les deux consoles. La PS3 affiche un aliasing plus prononcé mais c’est tout !

Sinon le jeu est très beau, très coloré. Les teintes collent parfaitement à l’ambiance très spéciale qu’est Bayonetta. Le level design suit lui aussi ce sentiment : il est très bien fait malgré une certaine redondance dans les niveaux.

Bande son :

Je vais faire court : c’est une merveille ! J’ai hâte de pouvoir acheter la bande originale car elle est vraiment énorme ! Les musiques d’ambiance sont aussi réussi mais celles des combats, des cinématiques valent le détour. Les voix, quant à elle, sont bien réalisées et de très bonne facture. Ma première réaction pourrait vous prouver le contraire car dès que j’ai entendu la première voix j’ai crié au scandale !

En effet le jeu est doublé en anglais et seulement en anglais : impossible de le mettre en japonais ! Mais au fur et à mesure que l’on écoute, on trouve un certain charme et elles s’accordent parfaitement aux personnages. Petit détail qui m’a marqué : il semblerait que ce soit des doubleurs anglais et non américains qui ont fait les voix (c’est juste une supposition tirée de ce que j’entends). Mention spéciale à la voix de Rodin qui est MA-GNI-FI-QUE 😀

Durée de vie :

Comme on le dit dans la vidéo, la durée de vie moyenne des jeux de maintenant est d’environ 10 heures. On nous dit « on préfère vous faire un jeu avec une très forte intensité pendant 8 à 10 heures non stop plutôt qu’un jeu de 20 heures on se fait chier toutes les demies-heures ». C’est un argument tout à fait concevable mais je ne le partage pas. Si on nous fait un jeu de 10 heures de durée de vie, il faut nous donner envie d’y retourner et de découvrir de nouvelles choses.

Bayonetta fait un peu partie des deux camps : un joueur normal va le finir en 10 / 12 heures en difficulté normale. En plus de ça, on a envie d’y retourner tellement c’est bon. Ici je pense que les développeurs ont trouvé le bon compromis. A mon avis, si Bayonetta aurait duré plus longtemps, la magie n’aurait pas perduré et on se serait lassé de cette magnifique femme.

Il y a aussi – ce que certains appellent des artifices pour augmenter la durée de vie – des défis dans lesquels il faut tuer les ennemis selon certaines règles. Ces défis se situent dans ce qu’on appelle une Porte d’Alfeim. Les défis sont plus ou moins difficiles et les règles se révèlent parfois saugrenues ! Par exemple il faut tuer les ennemis en moins d’une minute avec un nombre maximum de coups de poings et pieds ! Ce n’est pas grand chose mais pour certaines, on en ressort tout fier d’avoir réussi. Des cercueils de sorcières, des larmes d’Umbra (des corbeaux à choper) à ouvrir ou à récupérer sont aussi de la partie pour nous permettre de pousser à fond le jeu. L’envie de tout débloquer (les armes, les techniques, les objets …) sont toujours plus fortes que nous …

Conclusion :

Bayonetta est un excellent jeu. Si vous aimez les beat’em all, c’est un jeu à posséder plutôt qu’un Darksiders ou un Dante’s Inferno, si vous avez le choix (tous deux sortis en ce début d’année). Pourquoi ? Tout simplement car il nous offre une expérience unique, non pas en terme de gameplay, mais en terme d’ambiance. L’ambiance de Bayonetta est unique en son genre : glamour, sexy et violent à la fois, le tout ordonnancé par une très belle femme ! Si vous n’accrochez pas, c’est sûr que vous risquez de passer à côté de quelque chose.

On peut sûrement lui reprocher ses interminables chargements sur PS3 et ses trop nombreuses cinématiques. Mais ce sont ses seuls points noirs qui me viennent à l’esprit.

Bayonetta est un gros jeu car elle incarne un phantasme pour beaucoup d’hommes ? Peut-être … Toujours est-il que c’est un très bon jeu, superbement réalisé.

Note : 9/10