Millie Bobby Brown (Stranger Things), une jeune actrice engagée !

Rendue célèbre par l’immense succès de Netflix, Stranger Things, Millie Bobby Brown impressionne le monde entier par son talent et sa grande maturité.

Enfant-star révélée à l’âge de 12 ans, la jeune actrice a su garder la tête froide malgré un succès international. Si elle dit en avoir déjà vu de toutes les couleurs depuis le début de sa carrière, elle n’hésite pas à se faire la porte-parole de nombreuses causes, à l’image des dérives qu’elle a pu observer sur les réseaux sociaux.

Millie Bobby Brown victime de cyber-harcèlement ?

Parmi les aspects négatifs de la célébrité, le cyber-harcèlement sur les réseaux sociaux est devenu monnaie courante pour les stars. Si les adultes sont préparés à être critiqués et malmenés par le public, cet aspect de la médiatisation peut être plus difficile à supporter pour un enfant ou un adolescent. Du haut de ses 16 ans, Millie Bobby Brown a beau faire preuve d’une maturité à toute épreuve, elle n’en a pas moins été choquée par l’attitude de certains internautes à son égard.

View this post on Instagram

a brown eyed girl 🤎

A post shared by mills (@milliebobbybrown) on

En juin 2018, la jeune actrice fait face à une campagne de diffamation sans précédent sur Twitter. Accusée d’être raciste et homophobe par de nombreux internautes, ces derniers se lâchent sans aucune preuve, la condamnant sans autre forme de procès. Un hashtag se hisse même dans les tendances du réseau, #TakeDownMillieBobbyBrown, appelant à des violences très prises au sérieux par son entourage.

Évidemment, ce cyber-harcèlement mondial ne se base sur aucun élément crédible, puisque Millie Bobby Brown est au contraire réputée pour ses nombreuses prises de position en faveur des personnes LGBTQ+. Après cette vague de haine, l’actrice décide de quitter le réseau social Twitter, qu’elle juge nocif à son bien-être mental.

La sexualisation des femmes, un tabou selon Millie Bobby Brown

Le cyber-harcèlement n’a pas été le seul cheval de bataille de la jeune actrice. En effet, sa sexualisation à outrance dans les médias lui a également fait beaucoup de mal. Des commentaires inappropriés aux insultes sur son physique, Millie Bobby Brown a dû faire face aux dérives de la surmédiatisation et du regard que porte la société sur les femmes. Certains journalistes sont même allés jusqu’à l’interroger sur sa vie sexuelle, comme si ces questions étaient banales pour une jeune fille de 16 ans.

Excédée par toutes ces remarques déplacées, l’actrice s’est emparée de son compte Instagram le 19 février dernier, pour dénoncer tout ce qu’elle avait dû subir depuis le début de sa carrière. Néanmoins, elle assure aller bien et ne jamais vouloir donner raison à ses détracteurs.

Millie Bobby Brown, ambassadrice de L’UNICEF

En novembre 2008, Millie Bobby Brown est nommée ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF. Fière de ce nouveau rôle qu’elle prend à cœur, la jeune actrice espère sensibiliser le public aux droits de l’enfant.

« Devenir Ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF, c’est un rêve qui se réalise. C’est un immense honneur d’ajouter mon nom à l’impressionnante liste de personnalités qui ont soutenu l’UNICEF au fil des ans. Je suis impatiente de rencontrer le plus d’ENFANTS et de jeunes possible, d’écouter leur histoire et de m’exprimer en leur nom. »

Millie Bobby Brown a déjà annoncé vouloir travailler avec l’organisation sur de nombreux problèmes, à l’image de l’éducation, la violence, le harcèlement ou la pauvreté.