Un nouveau variant découvert en Colombie pourrait être résistant au vaccin !

Détecté en janvier 2021, le nouveau variant du Covid-19 s’avère un peu particulier. Il a été classé parmi les « variante faisant l’objet d’une alerte pour une surveillance renforcée » par l’OMS. Les variants du virus de la Covid-19 est une chose extrêmement surveillée par l’OMS ces derniers jours.

De ce fait, tous les pays sont astreints à des contrôles réguliers pour voir le niveau d’amélioration suite aux doses du vaccin et déceler la moindre anomalie. La Colombie fait partie de ces pays dans lesquels un nouveau variant résistant aux vaccins serait apparu. Celui-ci serait potentiellement résistant au vaccin. Découvrez-en plus sur ce variant découvert en Colombie.

Le nouveau variant « Mu »

Détecté en janvier 2021, le nouveau variant du Covid-19 s’avère un peu particulier. Il a été classé parmi les « variante faisant l’objet d’une alerte pour une surveillance renforcée » par l’OMS. Le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l’OMS, sur l’évolution de la pandémie, nomme cette variante, B.1.621.

Mu est vu comme une version mutée du virus du Covid-19 qui arrive à résister au vaccin. Il se révèle alors plus dangereux que les autres versions. L’OMS signale cela comme un risque d’« échappement immunitaire », c’est-à-dire de résistance au vaccin. Il ajoute que des études supplémentaires sont nécessaires pour une meilleure compréhension de ses caractéristiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Info Rapide (@linforapide)

Le nouveau variant « Mu » et ses caractéristiques

Les caractéristiques de B.1.621 sont certes à étudier davantage, mais elles ont de quoi susciter l’inquiétude.

Résistance accrue au vaccin

Selon le président de la Commission médicale d’établissement, de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), ce variant, « pourrait être plus résistant à l’immunité vaccinale ». Selon Rémi Salomon, il pourrait l’être davantage que celui initialement détecté en Afrique du Sud.

Ce variant, pas encore nommé avec l’alphabet grec, pourrait même être plus résistant que le variant Delta, responsable de la quasi-totalité des contaminations en France. Une telle caractéristique expliquerait donc sa virulence très forte sur un public vulnérable. Et plus précisément, des résidents d’Ehpad – mais vacciné.

Ce variant remet, quasiment en cause « l’immunité naturelle », d’après Rémi Salomon. Ainsi, les personnes qui sont atteintes par une autre souche du Covid-19, mais étant déjà guéries sont en danger. Ils ne seraient plus protégés face à cette mutation et ils courent le principal danger d’être à nouveau infectées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MEDICOS CHATROOM (@medicoschatroom)

Faible transmissibilité par rapport à Delta

Toutefois, à l’échelle continentale, remarque générale est faite, que cette mutation a peu de chance de se propager rapidement. Contrairement au variant Delta, ayant observé une croissance exponentielle de propagation, celle-ci s’avère plus lente.

« Il est probablement moins transmissible que le variant Delta », c’est ce qu’a souligné Rémi Salomon sur Twitter. Pour plus d’assurance concernant les risques de contamination, il a rajouté qu’il aurait naturellement peu de chance de le supplanter.

Par rapport à ce même sujet, le virologue Marc Van Ranst complète : « Nous ne savons pas comment le virus va se propager », mais « le variant Delta est tellement puissant qu’il est improbable, mais pas impossible, qu’il continue à augmenter ».

Au sein des contrées, un porteur asymptomatique pourrait alors être la source de contamination d’une trentaine de personnes approximativement. Une vingtaine environ de foyers contaminés a été déjà enregistrée. Il faut donc retenir que la présence de cette mutation reste donc limitée.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis