Hellowork.com : le site unique qui veut rendre le recrutement plus transparent

Le leader français du recrutement sur internet fusionne onze de ses marques, avec un objectif clair : rendre le marché de l’emploi plus transparent, pour les candidats et pour les recruteurs.

« Notre job, vous aider à choisir le vôtre. » La promesse est claire et les moyens investis sont à la hauteur de l’enjeu : hellowork.com, la nouvelle plateforme d’HelloWork Group, veut rendre la recherche d’emploi encore plus fluide, plus simple. Offrir aux candidats une expérience optimale et permettre aux recruteurs de recevoir les candidatures les plus qualifiées possible.

En regroupant tous ses sites (RegionsJob, ParisJob, Cadreo) sur une plateforme unique, hellowork.com, en mai 2022, le groupe consolide sa place de premier acteur digital de l’emploi, du recrutement et de la formation en France. HelloWork est le site idéal pour trouver du travail.

Un acteur de référence de l’emploi, du recrutement et de la formation

Société du groupe Télégramme, HelloWork Group affiche un nombre record de 71 millions d’euros de commandes en 2021. Utilisés par plus de 30 000 professionnels chaque mois, les services d’HelloWork génèrent plus de 4 400 recrutements et 300 formations par jour*. En mars 2021, 5,7 millions de visiteurs uniques se sont rendus sur l’une de ses plateformes, selon Médiamétrie. Une belle audience qui n’a pas pâti du changement de marque, bien au contraire : 24h après sa sortie, le nouveau site avait déjà battu le record de visites et de candidatures établi précédemment par les sites régionaux agrégés.

Pour accompagner ce développement, le groupe créé il y a 22 ans étoffe ses équipes : depuis début 2022, 70 nouveaux collaborateurs ont rejoint les effectifs, et 80 devraient venir compléter les équipes d’ici la fin de l’année.

De nouvelles fonctionnalités pour répondre à de nouveaux usages

Si les noms des déclinaisons régionales (OuestJob, NordJob…) disparaissent avec le lancement d’hellowork.com, « l’ADN d’HelloWork reste l’emploi de proximité, assure David Beaurepaire, directeur délégué d’HelloWork, interviewé par BDM. Nous sommes en prise avec la réalité des recruteurs. Nous observons simplement que le marché a beaucoup évolué ces dernières, avec le télétravail et les différents modes d’emploi. Il nous paraissait donc pertinent de réaliser ce changement de positionnement en sortie de crise sanitaire, tout en apportant de nouveaux services à nos utilisateurs. »

« Nos usages numériques ont profondément évolué lors de la dernière décennie, confirme François Leverger, directeur général d’HelloWork, dans une tribune. Prendre rendez-vous chez le médecin se fait désormais en deux clics. On peut suivre le chemin complet de sa commande, heure après heure jusqu’à sa livraison. (…) Et le recrutement ? Que manque-t-il encore au candidat pour bénéficier d’une expérience optimale ? De la transparence. Savoir ce qui l’attend RÉELLEMENT dans sa potentielle future entreprise. Combien il sera rémunéré. Et lorsqu’il choisit de postuler, savoir ce qu’il advient de sa candidature. »

Un mot d’ordre : la transparence

HelloWork Group, c’est aussi toute une panoplie de solutions pour les recruteurs, telles que l’app HelloWork recruteur pour optimiser la gestion de leurs candidatures, CV Catcher pour concevoir un site carrière attractif, Seekube pour organiser leurs événements digitaux et Basile, dernière start up acquise par le groupe début 2022, spécialisée dans le recrutement par cooptation.

© next-Op/W. Fernandes

La boussole de cette nouvelle plate-forme ? La transparence. En matière de rémunération, bien sûr, mais aussi en termes de process de recrutement. « La transparence est le socle de la confiance, et la confiance ne se décrète pas, il faut travailler sur les conditions de son existence », affirme François Leverger.

Sous cette marque déjà bien connue des entreprises, HelloWork entend donc bousculer les codes du recrutement. Et inciter les employeurs à adopter de bonnes pratiques pour délivrer la meilleure information au candidat : quel salaire est proposé pour ce poste ? Quelles sont les étapes de recrutement ? Comment peut-il savoir si le recruteur a bien reçu son CV ? Combien d’entretiens va-t-il passer et avec qui ?

Le dessein d’hellowork.com est de replacer le candidat au cœur du processus de recrutement en lui donnant toutes les clés pour qu’il puisse trouver l’entreprise et le poste dans lesquels il s’épanouira au quotidien. Une transition qui s’opère en douceur : les informations communiquées par les utilisateurs des anciens sites sont sauvegardées, qu’il s’agisse de leurs CV, de leur sélection d’offres d’emploi et de leurs alertes paramétrées. De nouvelles fonctionnalités vont peu à peu voir le jour pour permettre au candidat de cibler sa recherche de manière encore plus fine et de choisir son futur employeur en toute connaissance de cause. Alors, restez en veille !

* Sur un échantillon de 847 000 répondants, data récoltées sur une période de 9 mois en 2021.

crédits photo à la une : © next-Op/W. Fernandes
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis