Diplomatie : SMS d’Emmanuel Macron dévoilé dans l’affaire des sous-marins, un coup bas sans précédent !

La restauration d’un climat de confiance entre la France et l’île continent, après la rupture du méga contrat des sous-marins prendra encore du temps, admet Jean-Pierre Thébault. L’ambassadeur de la France à Canberra s’en est surtout pris à la méthode de l’Australie après la fuite d’un SMS du chef de l’État Emmanuel Macron au Premier ministre australien.

La restauration d’un climat de confiance entre la France et l’île continent, après la rupture du méga contrat des sous-marins prendra encore du temps, admet Jean-Pierre Thébault. L’ambassadeur de la France à Canberra s’en est surtout pris à la méthode de l’Australie après la fuite d’un SMS du chef de l’État Emmanuel Macron au Premier ministre australien.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ◾ (@jeremys_pics)

Un signal à prendre au sérieux

L’entourage du chef de l’état avait déjà dénoncé, mardi, « les méthodes très inélégantes » de Canberra après que le Premier ministre Scott Morrisson ait révélé dans la presse, un message envoyé par le président français. « Vous ne vous comportez pas comme ça lors d’échanges personnels entre dirigeants », a estimé Jean-Pierre Thébault.

La fuite dans la presse d’un SMS envoyé par le président français Emmanuel Macron au Premier ministre australien Scott Morrison est « un coup bas sans précédent », a déploré l’ambassadeur de France à Canberra Jean-Pierre Thébault, mercredi 3 novembre, dans un discours indigné devant le National Club Press. D’après lui, l’Australie a délibérément trompé Paris, dans une affaire qu’il qualifie de « coup de poignard dans le dos ».

Lors de sa prise de parole offensive devant le Club de la presse, Jean-Pierre Thébault a estimé que le « coup bas » de l’Australie est « peut-être la confirmation que nous n’étions pas considérés comme un allié ». Le représentant des intérêts français sur le sol australien a notamment reproché à Canberra de ne jamais s’être franchement concerté avec la France ni d’« avoir partagé ouvertement ses réflexions et cherché des alternatives » à ce contrat « alors qu’il y a eu beaucoup d’occasions » de le faire.

« Agir ainsi envoie un signal très inquiétant à tous les chefs d’État : sachez qu’en Australie, il y aura des fuites. Ce que vous dites en toute confidentialité à vos alliés sera un jour utilisé et retourné contre vous », a-t-il notifié.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

« L’amour, c’est bien. Avoir une preuve d’amour c’est bien mieux ».

L’ambassadeur de la France en Australie avait été rappelé par Paris après l’annulation du méga contrat de sous-marins français. Celui-ci a estimé que « nous [France & Australie, NDLR] pouvons reconstruire quelque chose de substantiel, mais nous partons de très loin. Malheureusement ».

« Désormais, poursuit-il, par expérience, nous ne croirons plus les belles paroles, les promesses d’amour ». « L’amour, c’est bien. Avoir une preuve d’amour c’est bien mieux ». A souligné M. Thébault, qui s’est montré raid lors d’une intervention devant le Club de la presse à Canberra.

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis