Présidentielle de 2022 en France : Johanna Rolland membre du staff de campagne d’Anne Hidalgo prête à se battre pour gagner !

À peine nommée directrice de campagne, Johanna Rolland se fait déjà entendre dans les médias. Dans une interview avec ouestfrance le vendredi 17 septembre, elle évoque les attentes de son parti à l’issue de la prochaine présidentielle.

À peine nommée directrice de campagne, Johanna Rolland se fait déjà entendre dans les médias. Dans une interview avec ouestfrance le vendredi 17 septembre, elle évoque les attentes de son parti à l’issue de la prochaine présidentielle.

Johanna Rolland se met déjà en action pour la victoire d’Anne Hidalgo en 2022. Désignée directrice de campagne il y a seulement quelques jours à Rouen, la maire de Nantes ne compte pas perdre de temps. C’est dans les médias qu’elle a fait parler d’elle ces derniers jours. Dans un entretien avec ouestfrance, elle parle de sa candidate ainsi que ses ambitions pour la France si elle obtient l’adhésion du peuple pour s’installer à l’Élysée en mai 2022. La faible popularité de sa candidate ne semble pas émousser son ardeur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Johanna Rolland (@johanna_rolland)

« Les pronostics des sondages à sept mois d’une élection ne se sont jamais réalisés »

À sept mois des élections, la candidate socialiste n’est pas dans une confortable position dans les sondages. Créditée entre 7 et 9 % des intentions de vote, elle se classe derrière plusieurs candidats y compris des candidatures de la gauche telles que les écologies et la France insoumise. Dans un tel schéma, la maire de Paris a peu de chance de se hisser au second tour.

Cependant, cette situation n’inquiète pas autant la directrice de campagne d’Anne Hidalgo. Selon Johanna Rolland, tout est encore possible. Elle estime qu’il est trop tôt pour proclamer l’échec des candidats engagés. La maire de Nantes promet d’œuvrer pour remonter la pente.

« Vous croyez vraiment que, quand on est un homme ou une femme de convictions, dans un moment où Eric Zemmour est donné à 10 % dans les sondages, on reste les mains dans les poches ? Non ! On se bat et on met son enthousiasme à porter ce à quoi on croit. Ceci dit, les pronostics des sondages à sept mois d’une élection ne se sont jamais réalisés », a-t-elle fait savoir.

Johanna Rolland semble déjà prendre acte de l’immense responsabilité qui l’attend avec son statut au sein de l’équipe de campagne d’Anne Hidalgo. Elle promet de travailler avec tout le monde. « J’assurerai la direction politique et stratégique avec cette équipe de France des maires et des élus autour d’Anne Hidalgo. Notre idée, c’est de s’appuyer sur celles et ceux qui font des choses dans nos territoires, nos villes et nos campagnes », lance-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Johanna Rolland (@johanna_rolland)

Un possible rapprochement avec Arnaud Montebourg

À l’instar de sa cheffe de campagne, Anne Hidalgo est déjà sur le terrain. La maire de Paris était en déplacement à Creusot à la conquête des électeurs. Cependant, elle n’a pas pu échapper à une question qui venait de façon persistante du côté des militants. Il s’agit d’un possible ralliement de l’ancien ministre de François Hollande, Arnaud Montebourg.

« Arnaud, on l’embarquera, vous verrez, on sera ensemble », rassure-t-elle devant la presse. Elle confie avoir « beaucoup d’amitié pour lui ». En effet, c’est une option qui est également évoquée dans l’entourage d’Arnaud Montebourg. Ses proches estiment qu’un possible ralliement à la candidate du PS serait une bonne alternative.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis